Culture

Marc Collet, de l’industrie à l’artisanat d’art

Derrière la façade verte de son atelier, Marc Collet crée du mobilier contemporain d’une extrême précision, aux lignes épurées et à l’assemblage complexe. Celui qui s’est lancé en 2009 dans l’aventure de l’entreprenariat individuel semble depuis avoir réussi son pari : pour la deuxième fois de sa carrière, le designer tourangeau vient de remporter le Prix Départemental « Touraine Métiers d’Art ». Rencontre avec un créateur polyvalent qui a mis son savoir-faire au service d’un artisanat d’excellence.

L’histoire d’un métier-passion

Tout au long de sa carrière, Marc Collet a travaillé dans le secteur de l’industrie aéronautique et automobile. Son parcours professionnel débute à Paris, sa ville natale, où il travaille comme compagnon modeleur, spécialisé dans les moules de moussage. En 1997, il déménage en Touraine pour intégrer un bureau d’études en tant que responsable de projet. Celui qui possède ainsi la double casquette de concepteur/réalisateur travaille sur ses premiers meubles chez lui, pendant son temps libre.

En 2009, en parallèle de son activité salariée, le designer crée son auto-entreprise, commence à courir les salons spécialisés et propose ses réalisations à la vente sous le nom de « Marc Collet Création », une marque aujourd’hui déposée. En 2014, il travaille en tant que cadre commercial chargé du développement d’un portefeuille aéronautique. Mais sa passion pour la création de meubles ne le quittera jamais. À 57 ans, le compagnon modeleur décide de se consacrer à temps plein à son métier-passion. En septembre 2021, Marc Collet s’installe dans les Ateliers de la Morinerie à Saint-Pierre-des-Corps au côté du sculpteur Lionel Tonda.

LEDÉBUTD’UNENOUVELLEAVENTURE

Repenser le mobilier contemporain

Marc Collet réalise son mobilier de A à Z, des premiers coups de crayons à l’assemblage final, en passant par la fabrication, qu’il souhaite développer en créant des partenariats d’ateliers partagés. Une maîtrise des coûts de production qui lui permet une grande complexité dans la conception. Cette spécificité plutôt rare, associée à son approche artistique, font de ses créations de véritables œuvres d’art, destinées à une clientèle très haut de gamme.

Conçus comme des pièces d’architecture, les meubles de Marc Collet sont aériens, ouverts, légers en termes de silhouette. Si l’artisan fabrique toutes sortes de meubles, il a fait des fauteuils son sujet de prédilection. Pour lui, c’est un objet intime, symbolique, tangible, en contact avec l’humain, qui questionne la notion d’ergonomie. Dans un univers qu’il juge très formaté, fait de pièces tubulaires aux formes très arrondies, souvent recouvertes de tissus, Marc Collet apporte un nouveau souffle en proposant des lignes qui sortent de l’ordinaire, plutôt cubiques, et en utilisant des matériaux nobles : le cuir, le chêne de France, le verre et le métal chromé. Un choix artistique qui permettra à l’œil averti de déceler bien vite sa principale source d’inspiration : l’automobile de luxe des années 30.

Un prix qui récompense l’excellence

Le 31 mars dernier, Marc Collet a reçu le Prix départemental « Touraine Métiers d’Art », un prix qu’il avait déjà remporté en 2010. Organisé chaque année par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, en partenariat avec le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire, ce concours a pour ambition de promouvoir l’excellence des savoir-faire des professionnels des métiers d’art du département. Pour cette occasion, Marc Collet a créé une pièce spéciale : le fauteuil « F25 », tout en transparence et en légèreté, récompensé à l'unanimité par un jury composé de professionnels. Un prix pour lequel le designer recevra deux chèques de 1000 €, versés par le Conseil Départemental et la Chambre des Métiers d’Art, et qui lui permettra de représenter l’Indre-et-Loire au Prix du Métiers d’art de la région Centre Val-de-Loire en avril prochain. S’il travaille aujourd’hui principalement avec un marchand d’art, Marc Collet souhaite développer son activité et proposer des pièces sur-mesure à une clientèle en devenir. Nul doute que son savoir-faire, unique et précis, séduira les amateurs de mobiliers d’exception.

 

Photo : ©️ V. Liorit

Retour