Social

« Autonomise-Toit ! » : un logement pour aller de l’avant !

Le programme « Autonomise-Toit ! » lancé en 2021 porte ses fruits ! Avec 159 jeunes suivis l’an dernier, et déjà plus de 201 inscrits avant l’été 2022, le Département et ses partenaires accompagnent toute une génération vers l’autonomie et la vie adulte, en commençant par le logement.

« Nous adaptons l’accompagnement aux besoins du jeune ». Le service Habitat du Conseil départemental et ses partenaires conçoivent en effet le logement comme la porte d’entrée vers la vie d’adulte… et le sésame pour mettre en place de bonnes habitudes, favorables à l’autonomie des jeunes tourangeaux.

Les candidats au dispositif ont entre 16 et 25 ans, et sont déjà logés ou cherchent un logement pour débuter leur vie en toute autonomie. Durant 3 à 18 mois, ils sont accompagnés par l’une des structures référentes en Indre-et-Loire : l’Association pour l’Habitat des Jeunes en Pays Loire Touraine, l’association CLAAC (Culture Loisirs Accueil Animation en Chinonais), le CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale – Loches Sud Touraine) et l’AJH (Association Jeunesse Habitat).

Accompagnement à la carte, au-delà du logement

Certains diraient que « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». En tous cas, avoir son propre logement implique des responsabilités parfois méconnues des primo-locataires. Marie Guirriec, chef du service Habitat pour le Département, nous donne quelques exemples : « L’accompagnement peut être léger ! Il peut s’agir de bien connaître ses droits et devoirs comme locataire, de rencontrer ses voisins, de savoir gérer son budget avec ses nouvelles factures (énergie, internet…), ou d’identifier les interlocuteurs utiles à la CAF ou chez son bailleur social ».

Mais les besoins des jeunes sont parfois plus importants. Le logement devient alors le point de départ d’un accompagnement plus large : choix de l’abonnement de transports publics, coup de pouce pour l’insertion professionnelle, mise en place d’un suivi de santé… Si la bénéficiaire est une jeune mère célibataire, on l’aide à trouver un système de garde. Si le jeune est isolé, direction les associations culturelles et sportives pour lui mettre le pied à l’étrier côté sociabilité.

« En accueillant les jeunes gens dans ce dispositif dès le début de leur vie d’adulte, le programme « Autonomise-Toit ! » leur permet ainsi une insertion réussie dans la vie active, au-delà des murs de leur logement » conclut Pascale Devallée Vice-présidente chargée de la politique de l’habitat et de l'économie sociale et solidaire du Conseil départemental.

par

Retour