Social

Laëtitia et Rafale : un duo à la ville comme au travail

Les Services de la Maison Départementale de la Solidarité de Tours-Dublineau ont accueilli, il y a plusieurs mois, un nouveau collègue. Poilu et sur quatre pattes, Rafale a pris place dans le bureau de Laëtitia SALAÜN, chargée d’accueil et d’orientation mais aussi bénévole pour l’association Handi’chiens. En tant que famille d’accueil, Laëtitia partage désormais son quotidien avec le jeune Golden Retriever qu’elle sociabilise avant son entrée en formation de chiens d’assistance. Nous sommes allés à leur rencontre, voici leur histoire.

Laëtitia, une passion pour les chiens

Avant d’être chargée d’accueil et d’orientation au sein de la MDS de Tours au pôle action sociale, Laëtitia est avant tout une amoureuse des animaux et plus particulièrement des chiens. Pendant plus de quinze ans, elle s’est occupée de ses fidèles compagnons, les dressait et les chouchoutait. Aujourd’hui, grâce à l’association Handi’chiens, elle peut continuer d’élever ces petites bêtes tout en faisant une bonne action. Car oui, devenir famille d’accueil c’est s’occuper d’un chiot au quotidien, mais c’est aussi aider des personnes dans le besoin et leur permettre une vie future plus agréable.

L’arrivée de Rafale au sein du Département et de la MDS Tours-Dublineau, a été grandement appréciée et félicitée. Le nouveau collègue, si bien qu’il ait quatre pattes, eut un véritable succès auprès de tous, même des plus peureux. L’ensemble du personnel a été consulté au préalable quant à l’accueil du Golden Retriever et personne ne s’y est opposé.

Rafale, une vocation pour l’assistance

Sensibiliser, éduquer, et assister sont les maîtres-mots de l’association Handi’chiens, reconnue d’utilité publique. Une fois formés, les chiens pourront accompagner enfants et adultes en situation de handicap. Ces compagnons du quotidien pourront apporter une aide technique (par exemple ramasser un objet ou ouvrir une porte), mais aussi un soutien moral, voire une aide à l’insertion sociale en favorisant l’interaction avec leur environnement.

Rafale, selon son maître, Laëtitia, sera un très bon chien d’éveil ou d’accompagnement social. Le Golden Retriever aime le contact avec petits et grands, et a tendance à apaiser les personnes qu’il croise sur son chemin. Mais le choix de la vocation de Rafale sera remis à l’association, qui lors de tests (une fois sa période en famille d’accueil terminée) déterminera là où il sera le plus à l’aise et le plus adapté. Ensuite, l’« Handi’chien » recevra une formation par des éducateurs canins allant de six mois à un an, afin de le préparer à ses futures missions. Rafale, comme ces autres chiens au pouvoir de changer une vie, sera ensuite remis gratuitement à un bénéficiaire.

Un travail en duo

Durant son apprentissage en famille d’accueil, Rafale se sociabilise et apprend les commandes de base comme « assis », « debout », « couché » etc… Il va également s’habituer à la présence humaine et s’adapter aux différentes situations.

Laëtitia, famille d’accueil à temps plein, s’occupe de l’animal et l’éduque de façon ludique, positive et progressive. Durant les seize mois d’accueil de Rafale, elle nous explique que s’est installé une vraie relation de confiance permettant au futur chien assistant de mûrir et de développer cet aspect. Il n’a pas manqué aussi au maître de le câliner et de lui apporter tout l’amour dont il a besoin.

«ALLIERL’UTILEAL’AGREABLE»

Leur duo, pour le moins original, est un vrai plus pour Laëtitia, mais aussi pour la Maison Départementale des Solidarités de Tours-Dublineau. Les salariés, comme les usagers ou les passants sont toujours ravis de croiser Rafale et de partager un moment avec ce dernier. La MDS Tours-Dublineau propose également à ses usagers de rencontrer Rafale s’ils le désirent. Laëtitia nous a confié qu’il permet d’apporter des moments de conforts, de renforcer voire de créer du lien entre les personnes, et parfois de les apaiser. Il y a un vrai partage entre l’animal et l’ensemble des personnes qui l’entourent.

Devenir bénévole

Cette belle aventure, est permise grâce à des volontaires comme Laëtitia qui acceptent d’accueillir un Handi’chiens dans leur quotidien. Au sein de l’association, il existe deux types de bénévoles : les familles d’accueil à temps pleins et les relais.

  • Pour les familles d’accueil à temps pleins, un chiot leur est remis quand il a tout juste 2 mois et s’engagent durant 16 mois minimum à le choyer et l’éduquer. Un suivi est ensuite organisé par l’association, afin qu’il soit régulièrement en contact avec des spécialistes de l’éducation canine.
  • Pour les familles d’accueil relais, la garde de l’animal est ponctuelle, elle peut-être seulement les week-ends, les vacances scolaires etc… Elles n’accueillent pas le chien au quotidien mais sont là en soutien des familles d’accueil à temps plein ou présentes lorsque le chien est en formation.

Devenir famille d’accueil, c’est pendant quelques mois s’occuper, éduquer et aimer un animal, mais aussi une fierté de le voir devenir chien d’assistance.

A savoir, l’intégralité des frais (vétérinaires, alimentaires…) sont pris en charge par l’association lorsqu’ils sont en famille d’accueil.

 

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Laëtitia SALAÜN par mail à cette adresse : lsalaun@departement-touraine.fr ou vous rendre sur le site de l’association https://handichiens.org/ .

par

Retour